Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 23:25

C’est bien malgré eux que les rédacteurs de ce blog sont ce mois si rares. Ils servent deux maîtresses: la vie réelle et la freakosophie - marâtre et muse ; la première est parfois bien exigeante. Quelques cases d'anthologie pour vous faire basculer dans le rêve le temps que la réalité nous laisse en paix.

 

batmanmeetsuperman

La victoire du renard sur le lion : source.

 

Une ombre passe et défie les super-sens de Superman : deux styles s'opposent et se croisent dans la nuit de Gotham - la lumière de Superman vs. l'ombre du Batman. L'épisode 3 de la série The Man of stell (écrite et dessinée par John Byrne) publié en 1986 rescénarise pour nous la rencontre entre les deux titans de l'univers DC.

 

batman ledefi

"Tu as placé la vie d'un innocent en jeu uniquement pour m'arrêter ?" - source.

 

Les premiers contacts semblent rudes tant les deux personnalités paraissent s'opposer. Et pour forcer le trait le scénariste décide de croquer Batman sous ses jours les plus sombres puisqu'il n'hésite pas à placer un innocent en jeu pour amener Superman à se découvrir complètement.

 

anneau

"Est-ce que tu réalises bien ce que tu me demandes ?" - source.

 

La fin est à la hauteur des difficultés des débuts puisque l'amitié mêlée de respect qui semble lier les deux hommes s'ouvre dans la franchise et l'aveu de leur faiblesse. Car si la lutte est foncièrement inégale, Superman laisse entre les mains de Batman la possibilité de rééquilibrer le sort. Cet anneau de Kryptonite sera d'ailleurs un ressort incessant de séries de DC mais il montre aussi en quels sens la ruse peut l'emporter sur les qualités brutes et innées. 

 

La force de Batman est de n'avoir pas cédé face à la démesure que représente Superman. On retrouve dans cette lutte éternelle de l'inégal le lointain combat biblique (Genèse, XXXII, 25) qui oppose Jacob à un ange et dont il ressort grandi (et baptisé) dans la défaite. Ce combat ne vise donc pas l'anéantissement de la force de l'autre mais bien la communion de ces deux forces : la réunion entre le meilleur de l'humain et la possibilité du surhumain. C'est dans cette perspective que peut se comprendre le don unique de Superman à la fin de l'épisode. L'homme en s'engageant pleinement dans un combat qui le dépasse, en risquant tout jusqu'à la mort, affirme sa noblesse et gagne donc la faveur de l'irrésistible. Il n'est pas le maître mais il ne sera jamais non plus l'esclave et c'est donc à égalité désormais que ces deux figures du Panthéon DC chemineront.

 

delacroix

Delacroix, La lutte de Jacob avec l'ange, 1861 fresque de l'église Saint-Sulpice - source.

Partager cet article

Repost 0

commentaires