Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 20:21

En présentant ce mardi 5 janvier son téléphone multifonction, le nexus one, Google met l'accent sur le fait que toute l'industrie informatique - censée symboliser le pôle par excellence de l'innovation - ne fait que vivre dans l'ombre de ce qui restera son cerveau: Apple. 

steve-jobs.jpg
« J'échangerais toute ma technologie pour un après-midi avec Socrate » Steve Jobs (PDG d'Apple).
 source

 

 

Au vu des premiers clichés et tests qui circulent sur le net, il est difficile de nier l'évidence et de ne pas avoir de la peine pour ce clone qui arrive sur le marché trois ans après l'Iphone qui, rappelons-le, a été présenté en janvier 2007 et qui en moins de trois ans a su s'imposer comme un des objets techniques de ce siècle. Il ne s'agit pas de remettre en cause la stratégie globale de Google et l'implantation - plutôt astucieuse - de son propre OS, le désormais fameux Android, mais de discuter dans le fond ce qui n'est qu'un effet d'annonce. On pouvait attendre une véritable ouverture sur les prix (le point faible d'Apple aux yeux du public)  mais si le tarif de 529 dollars nu (et de 179 avec engagement) se confirme, on reste dans la gamme de l'Iphone et du coup la question se pose de savoir quelle est l'alternative que nous propose Google: un téléphone sans réel multitouche mais avec un appareil photo embarqué de 5 mégapixels doté d'un flash et un écran légèrement plus grand et d'une définition légèrement supérieure ? On ne parle pas d'alternative dans ce cas-là mais d'une impasse et s'il n'y avait pas le nom Google pour faire la différence on ne parlerait pas plus de la sortie de ce téléphone que des autres produits de son constructeur HTC. Car il est clair qu'aucun de ces points forts ne peut constituer une difficulté à une future mise à jour de l'Iphone qui sera probablement annoncée le 27 janvier en même temps on l'espère qu'un nouveau produit phare que les rumeurs appellent pour le moment Islate. La première victime de ce non événement n'est pas Apple mais le plus grand perdant de l'histoire de l'informatique, Microsoft, avec son Windows Mobile.

iphone 
I phone

 nexusone
Nexus One

 

 

Innover ce n'est pas suivre mais créer les règles que les autres vont suivre. Or en développant l'Iphone dès 2002 Apple a redessiné tout un secteur qu'il ne possédait pas: la téléphonie. Suivant ainsi la vague de son autre coup de maître tout juste présenté, l'Ipod - qui dès son lancement est devenu au baladeur numérique ce que le Frigidaire (marque de GM)  est au frigo - Apple enchaîne les révolutions numériques faute de véritables concurrents. Car dans le fond on peut applaudir la stratégie de la firme de Cupertino mais on peut tout autant regretter que le marché entier semble considérer que la guerre soit déjà perdue et que le progrès dans le domaine des nouvelles technologies ne soit écrit que par une seule firme. L'impression générale qui se dégage - excepté dans le secteur des ultraportables ou minipc, mais la fameuse Islate va peut-être remettre les pendules à l'heure - est que depuis le retour de Jobs aux commandes de la pomme le secteur suit un schéma simple, Apple innove puis les autres clonent, arrivant souvent avec quelques années de décalage à sortir des produits potables qui ont nécessité un moindre coût de développement et qui sont souvent plus "cheap" mais qui ont l'avantage d'être vendus beaucoup moins chers. Le procédé est ingénieux car il permet de confirmer les stratégies marketings des deux camps: les autres fabricants se vendent sur leur coût avantageux et raillent l'élitisme d'Apple, alors que ce dernier élude la question du prix et se concentre uniquement sur la question de l'innovation et de la qualité du produit fini. Le spectacle est rodé mais le plus grand perdant est bien l'utilisateur car dans le fond il n'y a pas un seul concurrent sérieux pour aiguillonner un peu l'inventivité d'Apple et pousser la firme dans des retranchements qu'elle n'aurait peut-être pas explorés. Nietzsche souligne avec malice qu'il faut aimer ses ennemis car ils nous permettent d'exercer notre puissance - c'est précisément ce ressort qui fait défaut à la firme de Cupertino dévoilant ainsi que sa plus grande force peut se tourner en une plus grande faiblesse encore. Apple est tout simplement en situation de monopole, pas sur les produits, mais sur les esprits.


1984: le clip du lancement du macintosh - l'esprit de la société est constitué avant même de rencontrer son succès.

 

 

 

Tant que le secteur tout entier continuera à jouer ainsi, c'est les cartes mêmes de son concurrent le plus génial qu'il jouera car cette position est l'identité même de la marque. Apple vend presque autant sa magie que son produit. Il suffit pour s'en convaincre de voir la folie qu'entraîne l'ouverture d'un Apple Store, de suivre un peu émerveillé comment Apple présente ses produits lors des Keynotes qui ressemblent plus à des shows entre le Stand-Up et le concert intimiste qu'à une démonstration de produits industriels.


La présentation de l'Iphone en 2007 

 

 

 

 Il y a tout de même peu de sigles que l'on trouve aussi souvent fièrement collés derrière un véhicule ou que l'on retrouve un peu abimés sur les sacs ou les trousses des étudiants. Faites un tour dans les rues de la capitale et vous vous rendrez compte que la petite pomme s'affiche un peu partout car elle est le signe de quelque chose qui déborde le produit qu'elle estampille. Elle identifie tout simplement ce souci de l'innovation - cette volonté tout simplement de penser différemment - Think different.

apple

 




UPDATE 27/01 - 20h00

Il n'a pas fallu attendre longtemps... Le Ipad est bien là et il nous promet déjà d'avoir à repenser l'industrie du livre et des contenus culturels en général. Apple apporte un autre objet en rendant déjà désuet les netbooks qui ont été à l'honneur ces deux dernières années. Et là même le prix n'est pas décevant - rien à ajouter.


 Ipad.jpg
UPDATE 07/01
Iphone 4 : une nouvelle réponse au Nexus One qui se construit sur l'ajout de nouvelles fonctions comme ici FaceTime.
facetime.png

Partager cet article

Repost 0

commentaires

glupa 30/07/2010 19:36


juste ridicule


Laurent 26/07/2010 11:07


@freakosophy : C'est facile de dire que le developpement d'android a débuté en 2007. Ce serait peut être oublié que la société "android" existait avant le rachat par goolge, qu'elle developpait
déjà les bases du systèmes, elle même basé sur un noyau linux encore plus ancien (linux embarqué existe depuis belle lurette). Dire qu'android a débuté en 2007 est un non sens qui ne sert que cette
"théorie de la copie". Dans les fait, on remarque que mise à part quelques cotés esthétiques et le concept du market, les 2 systèmes n'ont rien à voir.

Par ailleurs, je trouve prétentieux de dire qu'Apple créer les révolutions!! (je parle notament du commentaire qui pré-précèdre le miens). Comme déjà évoqué, les nombreuses avancés sur les
ordinateurs sont dues à Xerox (la souris également). Après, il y a toujours cet argument qui dit que si apple n'a pas inventé les choses, il les a démocratisé. La dessus, je ne suis encore pas
d'accord. La démocratisation des technologie passe par des tarifs abordables. Et ce n'est surement pas les tarifs prohibitifs d'apple qui l'ont permis. A l'époque, c'est bien les Personal Computer
d'IBM, et leur clone, qui ont envahit le marché avec le succès qu'on leur connait. Cela grace à une démocratisation de la technologie et à l'esprit d'ouverture d'IBM qui a donc authorisé les clones
compatibles.

Alors, si nous résumons, apple n'est pas inventeur, apple n'est pas démocratiseur, apple est quoi??

Juste un bon concept marketing.

Apple créer des besoins qui n'ont pas forcément besoin d'exister. Pour reparler de l'ipad, qui a besoin d'une tablette de luxe bridé à 600 euros quand un notebook peut faire 2 fois plus, avec certe
moins de fioriture (multitouch) ou de design, mais en beaucoup moins cher. On parle bien de besoin là...Et l'esthetisme d'un IPad, ou le confort d'un multitouch ne sont pas des besoins à proprement
parlé.

Quand au bon vieux cliché du "Apple innove, rentre dans un marché, les autres copient", ç'est oublier beaucoup de facteur.

-En effet, samsung, HTC et consort court derriere Apple, c'était un marché luccratif pour eux, et ils ont été dépassé
-A coté de ça, les mêmes entreprise innove dans d'autre secteurs ou Apple n'est pas présent, avec leur propre technologie et leur propre regle du jeux (Samsung est très connue pour ses technologie
d'écran)
-De la même façon, google est venu sur ce marché parce qu'il constituait un point d'entré non négligeable pour son métier d'origine, la pub, et non pour jouer les règle du jeux d'apple (la prevue
avec toute leur différence)
-A coté de ça, il ne faudrait pas oublier que google innove et joue ses propres règles du jeux sur internet : Tout les moteurs de recherches copient les fonctionnalités de google!!!!

On se retrouve donc là avec des entreprises qui innovent dans des secteurs différents!! Et il n'y aucune raison de mettre Apple sur un piedestal!!


Freakosophe 27/07/2010 10:25



Je suis tout à fait d'accord de ne pas mettre Apple sur un piedestal et de dire que les autres entreprises innovent aussi et en particulier Google vis à vis du net. Après sur la question
d'Android, le fait que le rachat ait été effectué par le patron de google après qu'il ait pu observer à loisir les activités d'Apple (sur l'iphone) en étant membre du conseil ne le crédite pas le
moins du monde d'une âme d'inventeur. Et si on cherche à tout prix les origines comme vous le faites : on peut penser que les fameux noyaux linux embarqué ont eu comme objectif de reprendre à
leur compte les succès des premiers OS Mac. Je suis assez vieux pour avoir patouillé avec les premiers MSDOS et je dois bien reconnaître que le Mac était radicalement différent et qu'à l'époque
c'etait un challenge de miser sur ce type d'interface graphique (et oui il y avait eu des essais chez Ranx Xerox avec le système PARC mais ce dernier n'a pas été continué). Après que Mac ait
racheté des entreprises pour développer ses idées je suis tout à fait d'accord mais cela crédite une bonne vision sur le long terme (Comme récemment avec Semi qui fait les puces des Ipad) et un
esprit d'initiative qui les situe à la source. C'est précisément ce qui s'est passé avec la souris développé dans les années 50 par Douglas Engelbart. Vous pourrez toujours trouver les
balbutiements d'une technologie avant qu'Apple ne s'en serve - c'est incontestable et c'est vrai pour toutes les entreprises qui ne sont pas voués à inventer mais à développer. Mais vous pourriez
reconnaître que la sourie est devenue la sourie et le succès qu'on lui connaît quand Apple l'a développé, de même pour les OS graphique, ainsi que pour les tablettes tactiles (Le Ipad est à 500
euros pour le premier prix et non 600 et au niveau de la qualité des composants ce n'est pas excessivement cher). L'article met en avant le fait qu'Apple au-delà des produits possède une vision
d'ensemble qui pour le moment est toujours en avance. Il y avait des téléphones mobiles avant Apple et pourtant il n'est pas faux de dire que l'Iphone a changé la donne.


Ensuite, il vous suffit de surfer sur le reste du site pour vous rendre compte qu'ici il n'est pas du tout question de faire de la pub ou d'être partisan à tout prix d'un produit ou d'une idée.
C'est un post ouvert qui s'insère dans une réflexion globale sur la technique comme vous pourrez vous en rendre compte ici:


http://freakosophy.over-blog.com/article-32700946.html


 


et ici :


 


http://freakosophy.over-blog.com/article-31706176.html


 


Nous voulons juste ouvrir un débat et je vois qu'avec vous c'est chose faite et dans le bon sens ! N'hésitez donc pas à le continuer et à prolonger votre esprit critique sur les autres textes qui
vous intéressent.


 


A bientôt



Boudieu 24/07/2010 11:50


Apple n'invente peut être rien, mais la société a compris depuis bien longtemps que les Révolutions ne s'exercent pas sur le terrain technique, mais s'immisce dans la façon de penser.

Là est tout le génie de la marque qui a analysé la façon de penser des hommes. Donnez lui quelque chose de très technique et il ne saura pas quoi en faire. Donnez lui quelque chose d'un peu moins
technique mais de mieux étudié, mais surtout dites lui ce que celui ci est capable de faire, montrez lui comment il est facile de le faire, et l'humanité changera.

Il a bien fallu, pour la "naissance du feu", que l'un des Hommes montre aux autres la puissance du concept, que les autres l'adoptent et repensent leur façon de vivre et de conceptualiser
philosophiquement le monde.

C'est là qu'Apple acquiert son caractère particulier. Ils n'ont certes jamais été vraiment les premiers sur certains marchés (encore que, l'ordinateur personnel, personne n'y croyait malgré les
avancées chez Xerox… donc on peut interpréter l'histoire de façon vague pour déterminer si oui ou non ils étaient les premiers. ) mais ont quasiment toujours changé la façon de penser quelque
chose. Une sorte d'Evolution Radicale bien plus qu'une Révolution. La frontière étant tenue, il est facile de les confondre.

Maintenant, celui qui pense que cette marque n'est que marketing et que les consommateurs sont des moutons démontre quand même clairement un énorme complexe de supériorité sur le mode ( Je suis
plus intelligent que toi, je suis supérieur dans le sens où je crois pas à leur baratin). Ceci dit, s'ils étaient réellement supérieurs intellectuellement, ils sauraient qu'entre ceux qui
critiquent et achètent ailleurs, et ceux qui chantent les louanges et adoptent les produits dès leur sortie, il n'y a qu'une différence de degré, et aucunement de nature. En quelque sorte, ils sont
les mêmes, à des degrés différents, mais tous tombent dans les mêmes panneaux…
Quand on prend parti pour une marque, ceux qui tentent d'altérer les opinions par tous les moyens se frottent les mains, Chez Apple comme chez Google, chez HTC comme chez Sony Ericsson, Chez
Renault comme chez Peugeot, etc.

Résultat, en analysant les commentaires des news sur tout site du monde, on se rend surtout compte que l'Homme est le plus grand fléau de l'univers. Incapable d'accepter les similitudes qui lui
font honte, il se noie dans un océan de débilité à s'imaginer que certains hommes comme lui sont supérieurs. En fait, c'est ça la grande leçon à retenir pour tout débat. Il n'y a plus de débat, il
n'y a plus d'arguments ni d'échange. Il n'y a plus d'écoute ni de communication. Il y a une infinité d'intellectuels et spécialistes aux faux semblants qui ne pensent rien avoir à apprendre et qui
réfutent avec force et véhémence la position qu'ils ne partagent pas.

Si bien que quand Prince dit qu'internet est has been et que les gadgets ne peuvent rien faire de bon, il n'a pas tort. Oublions le fameux "je ne suis pas de votre avis mais je me battrais à mort
pour que vous ayez le droit de l'exposer". L'Homme rend une image déplorable de son Humanité, et pour cause… les misérables de l'intelligence ont pris le pouvoir depuis bien longtemps et nous en
voyons les résultats dans la culture maintenant…

Et bien, un grand merci à l'auteur de ce billet pour exposer son opinion. Un énorme merci à lui d'avoir la force de croire qu'un débat est encore possible. Un grand sentiment de honte envers ceux
qui croient que tous les autres sont des idiots quand ils n'ont pas la même opinion. En espérant que la lumière de la sagesse les infiltre un jour.


U. 24/07/2010 16:58



Espérons en effet :-)


Un grand merci pour ce commentaire qui tente de poser le débat sur un terrain plus serein. Nous essaierons sur ce site de proposer une analyse neutre de l'objet technique à partir de la
philosophie de Simondon pour montrer en quels sens Apple (ou Dyson dans un autre domaine) arrive à capter l'essence même des idées et à les concrétiser dans un objet technique.



Giom 15/03/2010 17:40


Faut arrêter de déconner. Apple n'a jamais rien inventé, et en tout cas pas "ouvert une nouvelle voie". Les smartphones éxitaient depuis longtemps avant l'arrivée de l'Iphone, ya qu'à regarder du
côté des tréo pour s'en convaincre. La seule chose qu'apple a apporté à ces produits c'est un gros coup de marketing (dont on voit l'efficacité dans cet article) qui a trasformé un produit réservé
aux geeks en un produit grand public.


Freakosophe 15/03/2010 17:54


Ayant été un possesseur de Treo et ayant aussi été un fervent défenseur du palm je peux comprendre vos propos mais il est clair que l'Iphone que j'ai entre les mains (surtout du côté de l'internet)
ressemble à ces machines comme la première machine à vapeur à une voiture. Le concept existait sa réalisation était aléatoire.


Laurent 18/01/2010 16:51


C'est un beau post "troll" que voila!! L'iphone a peut être 3 ans, mais android en a pratiquement tout autant!! Ok google sort sont téléphone, mais le principe android est largement différent de ce
que propose apple : personnalisation, vrais push, notification, multitache...

Le copier coller était présent des la premiere mouture d'android il y a 3 ans...de meme que le 3G, la vidéo...etc...on refait le match d'il y a 3 ans pour voir??

Vraiment des très très mauvaise fois! D'ailleurs le multitouche serait géré depuis longtemps si cet idiot d'apple n'avait pas mis un brevet dessus...(heureusement que google ne met pas de brevet
sur la publicité en ligne tant qu'a faire!!)...

Bref...la pomme out...juste pour les neuxneux qui veulent dépenser TROP d'argent


Freakosophe 20/01/2010 15:05


Je ne reponds par sur le ton de la polémique il y a d'autres forums faits pour cela. Je me contenterai d'apporter des précisions. La création de l'android remonte à novembre 2007, celle de l'Iphone
a démarré en 2002 avec une version de l'OS finalisée en 2006. Sur la crétaion de l'Iphone Wired a fait un très bon papier qui est traduit sur ce site. A cette époque rappelons le un des dirigeants de Google participait à la direction d'Apple donc
c'est un fait qu'il ne pouvait ignorer de la même façon qu'un lecteur un peu attentif de la vie numérique n'a pu que constater les appréciations positives faites autour de l'Iphone par les
dirigeants de Google.
Ensuite pour les brevets, entre une simple idée et un procédé technique il y a une marge - et je pense qu'il est normal qu'un procédé qui a demandé des millions de dollars de développement soit
protégé et que cela permette à son concepteur de prendre une petite avance. Apple s'était fait piéger sur ce terrain par l'invention de la souris qui avait été piquée ensuite par Microsoft et
maintenant peu de gens se souviennent de ce progrès qui a pourtant été une clef du développement des OS graphiques.
Enfin quant à refaire le match d'il y a trois ans je crois que c'est inutile car l'histoire l'a joué pour vous si la concurrence avait été réelle ou sont passés les part de marché de l'android -
cela ne fait réellement qu'un an que l'OS est connu du grand public. Montez dans une rame de metro et comparez les telephones - combien tournaient sous Android il y a trois ans et combien sous Mac
os ? Désole mais on peut difficilement réfuter les faits.

Enfin une fois de plus cet article vise juste à signaler la faiblesse d'un secteur et non à stigmatiser google qui est de loin après Apple celle qui génère le plus d'attente.