Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 16:35

 

 

 

La publication officielle des chiffres de la pauvreté en France ( 13,4 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, selon l'étude "Revenus et patrimoine des ménages" réalisée par l'Insee et publiée vendredi 2 avril) permet de donner plus de relief à une publicité plus ancienne mais qui garde tout son piquant tant elle en dit long sur l'évolution des rapports de classe tout en consacrant le bling bling décomplexé. Si les chiffres globaux évoluent peu, ce qui est intéressant cette année c'est la mise en valeur du fait que le niveau de vie des riches (à partir de 84 500 euros de revenu déclaré annuellement) évolue beaucoup plus rapidement. Ainsi l'augmentation des inégalités se fait par le haut.

 

 

bentley.jpg

 

 

Bentley pressentant certainement cette logique affiche clairement l'humeur de cette classe qui s'envole peu à peu loin des revenus médians et achète donc en 2006 une pleine page dans le Times.

 

L'humeur n'est pas à la contrition mais plutôt à l'affirmation claire et nette que la lutte est finie et que l'enjeu est tout simplement de faire partie ou non des gagnants en suivant ce qui doit pouvoir être l'éclosion de tous les possibles, une sorte de rêve américain mondialisé qui se transformera alors - pour les heureux gagnants - de manière ultime en un gigantesque fuck à tous ces "loosers de pauvres"....

 

 

pub_bentley.jpg

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires