Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 20:42

Tout d'abord merci à la langue française de donner des mots compliqués quand on veut dire des choses compliquées à propos de choses simples. J'aurais eu l'air d'un con si je m'étais contenté de dire que je vais me lancer dans une étude de Pikachu. Mais c'est ça. Quant à toutes corrections futures, je fais confiance aux fans pour se manifester.

 

Pokemon_jeux.JPG

Le choix : premier pas de toute initiation - source.

 

L'origine de mes petites ratiocinations est partie d'une remarque d'anciens fans de Pikachu. Je parlais des axoltls, entourés d'adolescents – ce qui est en soi d'une force érotique assez rare. En effet, l'animal mexicain est rose, il a une petite tête, des petites mains, et fait globalement flipper tout le monde parce qu'on dirait un bébé qui aurait grandi dans un aquarium, les branchies frémissantes en plus. Trèèès troublant. Je leur expliquais alors – wikipedia aidant – que l'axolotl a une propriété étonnante : il est doué de néotonie (en plus de pouvoir se faire repousser un oeil ou une partie de cerveau), ce qui signifie qu'il est capable de conserver des caractères juvéniles lors de sa forme adulte. Autrement dit, l'axolotl peut rester un ado toute sa vie, manger des céréales et regarder la télé, tout en ayant une vie sexuelle accomplie. 

 

axolotl-3.jpg

L'axolotl est aussi mignon qu'une vidéo de chaton de Girls and Geeks !

 

Mais j'expliquais ensuite que les aléas des liens sur internet avaient donné des propositions différentes vers Mudkip, le pokemon axolotl, qui a un temps fait un tabac dans le monde de la mémétique, parce que l'animal est super cute, et super freak. Forcément les fans de pokemons s'en sont emparés, et les moins fans des pokemons se sont moqués d'eux. "So I heard you like Mudkip", c'est le mème qui tournait sur internet, accompagné d'un dessin plus ou moins vulgaire. L'idée est simple, et tellement impossible à expliquer, que soit vous appréciez la vanne, soit vous êtes vieux. A peine eus-je le temps de hoqueter mon premier rire en fond de gorge qu'un fin analyste des pokemons dit la chose suivante : "cette propriété néotonique... Pikachu aussi la possède..."

 

So_i_herd_u_like_mudkips.png

source.

 

Silence. Consultation instantanée de ses souvenirs personnels de Pikachu. Et tout le monde confirme. En effet, on n'a jamais vu Pikachu sous une autre forme que sous sa forme de peluche rigolote qui balance des éclairs par la queue. Alors que tous les autres évoluent, Pikachu reste le même. Alors que le but des chasseurs de pokemons est de les faire évoluer et de devenir plus forts, Pikachu reste une petite fiotte hystérique et mignonne. Mais pourquoi ? 

 

L'explication est venue assez naturellement, parce qu'il y a une explication à ça dans le monde des pokemons. En fait, ça paraît un détail, mais tout fan sait bien ça : Pikachu devient méchant s'il atteint sa forme plus évoluée. Il est destructeur. Il est habité par le mal. Et il choisit donc délibérément de rester une petite fiotte pour ne pas tuer tout le monde. C'est beau. Ta peluche reste une peluche pour ne pas avoir à t'étrangler dans ton sommeil avec ses petits coussinets moelleux. 

 

La conséquence de cette remarque est bien que Pikachu est le héros d'un monde d'enfants qui ne veulent pas grandir. 

 

Satoshi Tajiri, plutôt créateur de jeux vidéo que créateur de mangas, a peut-être compris ça : même si le but des pokemons est apparemment de faire grandir, de devenir plus forts, plus conquérants – être maître de soi pour devenir maître des autres créateurs sympas de l'univers – il faut de toute façon accepter qu'une part du héros soit régressive. Tout univers en marche doit penser qu'une partie de lui ne marche pas, stagne. 

 

raichu.jpg

Lorsque Pikachu grandit en fait il devient trader... source.

 

Si vous avez des souvenirs de Dune, vous pourrez apprécier le choc entre deux mondes, et deux enfances : l'accession à l'âge adulte de Paul Muad Dib (le madhi - l'homme guidé par Dieu en arabe) s'opère en chevauchant un gigantesque concombre des sables, un phallus denté, à la peau ultra dure, qui a l'habitude de manger du Fremen à chaque tempête de sable. La scène du livre, comme du film, est magistrale et fascinante. C'est le combat de l'homme, minuscule, contre un monstre gigantesque ; une lutte qui se solde par la mort à la première maladresse (car ce qui prépare astucieusement la scène de montée sur les vers des sables, c'est la longue initiation de Paul par les Fremen qui détaillent parfaitement chaque étape de l'escalade et toutes les différentes façons qu'il aura de se viander). Une telle scène, si forte, et si bien écrite par Hebert est aussitôt devenu un classique de toute science fiction. Il s'agit alors pour tous ses successeurs d'imaginer des rites qui suscitent les mêmes fantasmes – au hasard : Avatar et la domestication de "la mort venue d'en haut". 

 

Opposez maintenant à ça un petit mec à casquette, sans aucune personnalité, et surtout sans aucune éducation, un autodidacte tout ce qu'il y a de plus fade. Mais accompagné d'un unique petit compagnon marrant et mignon. Vous pensez spontanément que ce détail esthétique n'en fait pas un héros plus digne que Paul Muad Dib. Et pourtant, il y a quelque chose d'assez fascinant. Pikachu à son état néotonique est plus fort de toute façon que sa forme développée, Raichu. Il est plus rapide, plus obéissant, et finalement entre en harmonie avec le maître. Pikachu devient un prolongement de Sacha, alors que le ver des sables ne peut pas rester indéfiniment soumis à Paul. En réalité, sa domestication suppose qu'un homme le fragilise : Paul doit soulever en partie l'anneau d'un ver, pour l'empêcher de redisparaître dans le sable, son milieu naturel. Paul Muad Dib, ou Paul Atréide, est définitivement un héros prométhéen. Pikachu et Sacha payent le prix de l'harmonie : être bien moins épiques, mais être amis. Bref, alors que Paul est un héros romantique mais cartésien dans sa conception de la nature, Pikachu et Sacha sont des héros jonassiens, soucieux de perdurer et d'entrer dans une véritable harmonie, à long terme. Ils s'aiment, quoi !

 

pikachu-cute-funny-game.gif

L'amour de ma vie pourrie... source.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bobelein 24/10/2013 02:45

En réalité, le nom du pokémon axolotl est Axoloto (noooon ?!), Mudpik est en fait le nom anglais de Gobou (le bleu aux joues oranges sur le badge pokéball), et n’a rien à voir avec Axoloto.
Et Pikachu n’évolue pas pour la simple est bonne raison qu’il fait partie des nombreux pokémons qui nécessitent une pierre d’évolution (une pierre foudre pour Pikachu) afin d’attendre leurs formes finales, tels que Rondoudou, Goupix, Stari, ou encore l’exemple parfait ; Evoli.
D’ailleurs, Raichu est tout aussi gentil que le Pikachu qu’il était auparavant.
Et le Pikachu de Sacha est plus fort qu’un Raichu quelconque pour les simples et bonnes raisons que, Sacha c’est le héros (et on ne donne pas un pokémon à trois francs six sous au héros), et comme tu l’as, ils s’aiment très très fort, ce qui rend un Pokémon quasi invincible.
Bon j’étale ma « science », mais en tout cas, article intéressant. Merci !
Axoloto : http://www.pokepedia.fr/images/thumb/a/a9/Axoloto-OHAS.png/227px-Axoloto-OHAS.png
Evoli : http://www.pokepedia.fr/index.php/%C3%89voli
Raichu : http://25.media.tumblr.com/tumblr_m1d0rysUP11rrd376o1_400.gif

Queen 10/10/2010 17:57


Notons que Mudkip ne ressemble pas tant que ça à un axolotl, contrairement à son compère Axoloto : http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/4eme_generation_fiche391__Axoloto.html

... qui évolue en gros têtard tout moche : http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/4eme_generation_fiche271__Maraiste.html


Romu 04/10/2010 14:39


ne s'agirait-il pas de néoténie?


R. 04/10/2010 19:43



Mea maxima culpa !" Je vais me faire flageller par Bulbizarre en punition....